16/08/2008

David Maisel : " Library Of Dust"

Un drôle de projet que celui-ci. David Maisel, s'est rendu dans un hôpital psychiatrique américain, pour photographier des urnes funeraires en cuivre, des sortes de canettes, qui contiennent les cendres des patients morts dans l'établissement entre 1883 et 1970, et qui n'ont été réclamés par personne. Ce qui est étonnant c'est qu'il y a eu au fil du temps, une réaction chimique entre le cuivre et les cendres des défunts. Et cette réaction chimique a tracé des motifs uniques sur chaque boîte, comme si chaque défunt marquait là son identité. Cela forme quelque chose qui ressemble un peu à ce que l'on pourrait observer d'une planète vu du ciel. David Maisel a photographié une centaine de ces urnes pour les "immortaliser" si j'ose dire.


“. . . these canisters hold the cremated remains of patients from an American psychiatric hospital. Oddly reminiscent of bullet casings, the canisters are literal gravesites. Reacting with their ash inhabitants, the canisters are now blooming with secondary minerals, articulating new metallic landscapes.”
— Geoff Manaugh, Contemporary








Site

7 commentaires:

o_O a dit…

Impressionnant ! Qui mieux que la nature maitrise l'art de la patine ?

Jill a dit…

Pas mal du tout, l´idée de ce bureau dans un hosto psychiatrique où les urnes non réclamées deviennent naturellement des micro oeuvres d´art me plait infiniment!

Ca faisait longtemps que je n´avais pas commenté mais je lis toujours avec curiosité tes articles, et bien noté le déménagement ;)

marieaunet a dit…

apparement le gars a sorti un enorme livre très classieux et plutôt onéreux (dommage) avec ces 110 photos d'urnes.
contente de te voir poster un commentaire Jill!

Mighty Professor a dit…

Vous remarquerez que la première urne présentée ici est la plus bouffée à sa base et la plus muticolore aussi.
J'en déduis que cette personne à certainement consommé beaucoup plus d'acides que les autres au cours de sa vie. A coup sûr, voici une nouvelle méthode d'investigation à très long terme pour les fins limiers des douanes. Euréka ! ok je -->

marieaunet a dit…

tu crois franchement que c'est le contenu qui a fait réagir le contenant? et que c'est pas plutôt les conditions de stockage dans une pièce genre humide ou une connerie comme ça?
et quand tu prends les cendres humaines...d'un point de vue chimique, elles sont si différentes que ça des cendres de bois par exemple? il reste des trucs dedans tu crois?

Mighty professor a dit…

Entre les urnes de 1883 et celles de 1970 ya forcément pas photo, le temps intervient aussi. D'après moi, le cuivre s'oxyde et, combiné aux cendres, produit des couleurs différentes. Le cuivre s'oxyde normalement vert-de-gris et pas de toutes les couleurs, c'est donc bien la cendre qui produit ça (à mon humble avis.)

"Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme". Je suis pas physicien mais je pense que les cendres ne se ressemblent pas. Les cendres participent à redonner la vie, elle contiennent des molécules différentes les unes des autres je pense. La poudre d'os, par exemple, est bien connue pour booster les plantations. Ou alors c'est le "type de cendre"+"nature de la terre ou de l'environnement proche" qui produit des mélanges différents. Bref, ya plein de sculpteurs qui devraient s'y intéresser ! ehehehe !

marieaunet a dit…

bon je vais brûler des gens et faire de l'art avec!
krkrkr
je vais commencer par ma bruyante voisine!

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails